Jury 2022 fr

Anna Fauth

Anna Fauth (États-Unis/Allemagne)

Agent d’opéra chez TACT International Art Management

Anna Fauth est diplômée de la Longy School of Bard College of Music, aux États-Unis, avec un diplôme en interprétation d’opéra vocal, et a étudié l’administration des affaires à l’Université du Michigan. Après avoir commencé une carrière sur scène en tant que soprano, Fauth a trouvé sa place chez TACT Management où, pendant cinq ans, elle représente et gère les carrières internationales d’artistes lyriques jeunes et confirmés.

Ana-Camelia Stefanescu

Ana-Camelia Stefanescu (Roumanie)

Soprano
Professeur de chant à l’IMEP de Namur, Belgique

Née à Bucarest, la soprane Ana-Camelia Stefanescu reçut sa formation musicale à l’Académie de la capitale roumaine, avant de se spécialiser dans le chant et l’art lyrique. Grâce à sa très belle prestation (2ème Prix) lors du Concours International de Chant ‘Reine Elisabeth de Belgique » en (1996), sa carrière internationale prit réellement son essor. Dès 1996 elle fête plusieurs prises de rôle importantes ; notamment celle de la Reine de la Nuit qu’elle chanta à grands succès au Teatro Comunale de Florence, ainsi qu’au Staatsoper de Berlin puis en tournée au Japon sous la direction de Daniel Baremboim. Elle continue sur sa lancée et est invitée durant les dix années suivantes à interpréter La Reine de la Nuit dans de très nombreuses maisons d’opéra, notamment au Théâtre de la Monnaie (en 2005) dans la fameuse production de William Kentridge. C’est à l’Opéra national du Rhin (ONR) Strasbourg et Mulhouse, qu’elle chante à grands succès sa toute première Ophélie dans Hamlet (d’Ambroise Thomas) dans la magnifique mise en scène de Vincent Boussard, dirigée par Patrick Fournillier. Elle regagne l’ONR pour chanter sous la baguette de Christophe Rousset le rôle de La Folie dans Platée (Rameau), dont la mise en scène avait été confiée à Mariame Clément. À la Monnaie elle remplace au pied levé le rôle-titre dans La Traviata, rôle qu’elle reprend par la suite à l’ONR dans la nouvelle mise en scène de Vincent Boussard (2015/2016). La saison d’après l’ONR l’engage pour le rôle de la Princesse Eudoxie dans La Juive (mise en scène : Peter Konwitschny). Au cours de sa carrière Ana Camelia Stefanescu incarna Olympia (Les Contes d’Hoffmann/ Offenbach) à l’Opéra d’Irlande – dans une mise en scène de Dieter Kaegi et prit part dans Die Verurteilung des Lukullus (de Paul Dessau, d’après Brecht) dans le rôle de la Reine ainsi que dans Solimano de J. A. Hasse dans le rôle de Narsea (s.l.d. René Jacobs au Staatsoper Berlin et aux Dresdner Musikfestspiele en 1999). De multiples engagements l’ont conduite à la Staatsoper de Hambourg (2000-2001), Staatsoper de Vienne, Teatro Real de Madrid, où elle a chanté Le Feu, la Princesse et le Rossignol dans l’Enfant et les sortilèges de Maurice Ravel (2002), au Deutsche Oper Berlin (2003, 2004, 2005), à l’Opéra de Graz (2004) et à l’Opéra de Nice (2003). Elle figura également à l’affiche des festivals de Bilbao (2003), Santander (2003) et Valencia où elle s’est produite dans les Requiems de Ligeti et de Fauré avec l’Orquestra Nacional d’Espagna sous la direction de Josep Pons (2004). Elle fêta ses débuts au Teatro Lirico di Cagliari dans le rôle de L’Ensoleillad dans Chérubin de J. Massenet (2006) et au Teatro lirico di Bolzano e Lucca et comme Najade dans Ariadne auf Naxos (2007). Ana-Camelia Stefanescu se produisit sous la direction de célèbres chefs d’orchestre tels que Daniel Barenboim, René Jacobs, Mark Minkovski, Ivan Fischer, Simone Young, Bertrand de Billy, Peter Schreier, Marc Soustrot, Sebastian Weigle, Philippe Jordan, Josep Pons, Arnold Östman, David Gimenez, Emanuel Villaume, Patrick Fournillier, Christophe Rousset, Adam Fischer et Jacques Lacombe. Outre ses engagements à l’opéra elle donne régulièrement en récital en Italie, Belgique, Espagne, Pologne, Gibraltar, Suisse, France, Roumanie, aux Pays-Bas, ainsi qu’au Luxembourg, le Portugal et en Grande-Bretagne. En concert elle se produit dans La Petite Messe Solennelle (Rossini), des œuvres de musique de chambre de Schönberg, la Missa Solemnis (Beethoven) avec l’Orchestre national de Lorraine, le Requiem de Mozart avec le Brussels Philharmonic, et lors de concerts de gala, notamment aux côtés du célèbre baryton-basse José van Dam.

Aaron Wajnberg

Aaron Wajnberg (Belgique)

Lieder pianist
Artistic director of Antwerp LiedFest
Professor of Lied at the Royal Antwerp Conservatoire

Belgian born pianist Aaron Wajnberg rapidly became one of the most sought after Lieder pianists of his generation, celebrated for his poetic sensibility, musical intelligence, and consummate artistry. Next season’s engagements include appearances with, among others, Rolando Villazón, Sir Bryn Terfel, Ian Bostridge, Samuel Hasselhorn, Olga Peretyatko, Jeanine De Bique, Sophie Karthäuser & Charlotte Wajnberg. In 2011, he made his Carnegie Hall debut and has performed ever since at major venues such as the Teatro Municipal Rio de Janeiro, Veronica Hagman Hall Danbury (Connecticut), Palau de les Arts Valencia, the Bayerische Staatsoper München, the Dutch National Opera, Tonhalle Düsseldorf, Clara Schumann Saal Frankfurt, Crystall Hall Rogaska Slatina, Mozarteum Salzburg, Philharmonie Luxembourg, Rudolfinum Praag, Teatro Communale Bologna, Teatro Verdi Milano, Auditorium du Nouveau Siècle Lille, Opéra de Lille, Ruse State Opera (Bulgaria), Baltasar Dias Municipal Theatre Funchal (Madeira), Kiev Philharmonic Hall, Elisabethzaal, Flemish Opera, DeSingel and AMUZ Festival van Vlaanderen (Antwerp), BOZAR, LaMonnaie & FLAGEY. He has established himself as a chamber musician in high demand, played concerts with the Russian violinist Artiom Shishkov as well as with Marc Sabbah, Annelien Van Wauwe, Julien Hervé, Roman Patocka, Maciej Pikulski, Matthew Barley and chamber music ensembles as the Quatuor Enesco and the Quatuor Danel among others. He was the accompanist for international masterclasses and recitals by great singers such as Ann Murray, James Newby (rising star series), Samuel Hasselhorn, Héloise Mas, Edith Wiens, Maxim Mikhailov, Charlotte Wajnberg, Ferdinand von Bothmer, Thomas Allen, Sergei Leiferkus, Gary Jankowski, Danylo Matviienko, Wilfried Van den Brande, Yuriy Hadzetsky, Sooyeon Lee and he was an accompanist at the International Queen Elisabeth Competition for Voice in Brussel, 2018. He studied at the Royal Antwerp Conservatoire with L. Kende, at the Royal Ghent Conservatoire with V. Samoshko and continued with L. Margarius & V. Makarov. He specialized as a Lieder pianist with J. De Beenhouwer & L. Van Deyck in Antwerp, with H. Deutsch in Vienna and R. Vignoles in London. While continuing his busy playing career, Wajnberg is deeply committed to working with and coaching younger singers and pianists. He gives frequent masterclasses and workshops in New York, Paris and Frankfurt and is a professor of Lied at the Royal Antwerp Conservatoire. Since 2019, Aaron Wajnberg has been the artistic director of Antwerp LiedFest.

Michèle Losier

Michèle Losier (Canada)

Mezzo-soprano
Soliste des plus grands opéras du monde entier

Née au Canada, Michèle Losier a poursuivit ses études à Mcgill University, participé aux programmes de jeunes artistes de Montréal, Juilliard et San Francisco avant d’entamer une carrière internationale.
Elle excelle dans son répertoire classique tels les rôles de Dorabella (Cosi fan tutte), Cherubino (Le Nozze Di Figaro), Sesto (La clemenza di Tito), Octavian (Der Rosenkavalier), Komponist (Ariadne auf Naxos), Charlotte (Werther), Prince Charmant (Cendrillon), Nicklausse (Les contes d’Hoffmann), Carmen (Carmen), Béatrice (Béatrice et Bénédict), Ascanio (Benvenuto Cellini) et les interprète dans les plus grandes maisons d’opéras telles que le Théâtre des Champs-Elysées à Paris, l’opéra-comique de Paris, l’opéra d’état de Berlin, le théâtre national des Pays-Bas à Amsterdam, le grand théâtre du Liceu à Barcelone, l’Opéra de Montréal, L’Opera Australia de Sydney, à l’Opéra Royal de la Monnaie, le Stastsoper de Vienne, à la Scala de Milan, l’Opéra de Paris le Royal Opera house de Londres, le San Francisco Opera, le Washington Opera ainsi qu’au Metropolitan Opera.
Elle a travaillé avec les plus grands chefs tels que Kent Nagano, Philippe Jordan, Simone Young, Zubin Metha, Bertrand de Billy, Placido Domingo, Marc Minkowski, Alain Altinoglu, Louis Langrée, Philippe Jordan, Daniel Barenboim et Yannick Nézet-Séguin. En concert, son répertoire s’élargie avec des œuvres de Berlioz, Beethoven, Chausson, Mahler et Ravel et la musique française prend une place prépondérante dans ses nombreux récitals. Elle a enregistré La colombe de Gounod avec le Hallé Orchestra et Sir Mark Elder, Roméo et Juliette de Berlioz avec la BBC symphony et Sir Andrew Davis.
Depuis sa participation au Concours Reine Elisabeth 2008, elle est régulièrement revenue en Belgique pour finalement s’y installée. Elle a enregistré un récital de mélodies de Duparc avec le pianiste Daniel Blumenthal ici en Belgique, ainsi que d’autres enregistrements de mélodies françaises et les Liebeslieder-Walzer de Brahms avec Olivier Godin au Canada.

Axel Everaert

Axel Everaert (Belgique)

Tenor
Professeur de chant au Conservatoire Royal de Mons (Arts2), Belgique
Professeur de chant au Conservatorium Maastricht, Pays-Bas

Le ténor belge Axel Everaert a étudié le chant à Rome avec Gianella Borelli, Ré Koster et Ileana Cotrubas. Simultanément il était élève dans la classe de Lied de Irwin Gage au Konservatorium Zürich MKZ. Il est lauréat de divers concours internationaux de chant , mais c’est son premier prix au Internationaler Koloraturgesangs-Wettbewerb de Stuttgart en 1991 qui marquait le début de sa carrière internationale dans des rôles de Belcanto. Il a interprété e.a. le Conte Almaviva (Barbiere), Lindoro (L’Italiana in Algeri), Narciso (Il Turco in Italia), Idreno (Semiramide), Ilo (Zelmira), Elvino (La Sonnambula), Ernesto (Don Pasquale), Leicester (Maria Stuarda), mais aussi Don Ottavio, Belmonte et Idamante (Idomeneo). Parallèlement à ses engagements lyriques, il menait une carrière intense de récital dans le répertoire allemand et français.
De 2011 à 2017 Axel Everaert était le directeur artistique du Young Artist Program de l’Opera National de Riga. Il est régulièrement invité en tant que vocal coach pour le répertoire italien et français au Theatre Stanislavski & Nemirovich-Danchenko à Moscow, ainsi qu’à l’Opera National de Minsk (Belorussia). Il est régulièrement invité en tant que membre de jury dans des concours comme le “Bolshaia Opera” de la chaîne de télévision “Russia Kultura” (de 2016 à 2019).
Axel Everaert est professeur de chant au Conservatoire Royal de Mons (Arts2) et au Conservatorium Maastricht.

Les commentaires sont clos.